L'EBITDA et le cash-flow d'exploitation d'UPM se sont améliorés en 2011

(UPM, Helsinki, le 1er février 2012 à 9h30) – États financiers 2011 :

Octobre-Décembre 2011 :
Les bénéfices par action hors éléments exceptionnels s'établissent à 0,16 euro (0,27) et à 0,20 euro (0,28) après prise en compte de ces derniers.
L'EBITDA s'élève à 301 millions d'euros, soit 11,2% des ventes (contre 318 millions d'euros et 13,5%).
Les volumes de livraison enregistrent un recul tandis que les coûts variables restent élevés
Le cash-flow d’exploitation, qui s'élève à 310 millions d'euros, reste solide.

Janvier-Décembre 2011 :
Les bénéfices par action hors éléments exceptionnels s'établissent à 0,93 euro (0,99) et à 0,88 euro (1,08) après prise en compte de ces derniers.
L'EBITDA s'élève à 1 383 millions d'euros, soit 13,7% des ventes (contre 1 343 millions d'euros et 15,0%).
La solidité du cash-flow garantit un bilan stable suite à l'acquisition de Myllykoski
Proposition par le conseil d'administration d'un dividende par action de 0,60 euro (0,55)

Tableau financier 2011.JPG



​L'EBITDA est le bénéfice d'exploitation avant dépréciation et amortissement, hors changement de valeur des actifs biologiques, et hors part de résultats des sociétés liées et joint ventures et hors éléments exceptionnels.

Jussi Pesonen, PDG, commente les résultats de l'année :

Au cours de l'année 2011, notre EBITDA et notre cash-flow d'exploitation ont tous deux augmenté par rapport à 2010 et nous conservons notre stabilité financière.

Tous nos postes de production ont vu leurs coûts s'accroître considérablement par rapport à 2010 ; mais nous avons réussi à augmenter nos prix afin de compenser cette hausse.

Cependant, en fin d'année, la dégradation du prix de la pâte et la baisse de la demande en papier et en produits bois ont eu un impact nettement défavorable sur notre rentabilité. En Europe, la demande en étiquettes a été faible, alors qu'elle s'est fortement développée sur d'autres marchés.

La demande s'est affaiblie au cours du quatrième trimestre, mais nous avons pu maintenir nos prix de vente dans la plupart de nos activités, à l'exception des secteurs d’activité Pâte à papier et Bois sciés. Le prix des matières premières a commencé à diminuer vers la fin de l'année, mais nos coûts variables sont restés élevés pendant le dernier trimestre 2011.

L'acquisition de Myllykoski constitue la décision stratégique la plus marquante de l'année 2011. La transaction, l'intégration et la restructuration se sont entièrement déroulées conformément à nos plans. La consolidation et la restructuration qui en découle ont amélioré notre positionnement en termes de coûts sur les marchés du papier. Par ailleurs, notre offre de papiers s'est étoffée. La mise en œuvre des synergies attendues se poursuit favorablement et les bénéfices commenceront à être visibles à partir du premier trimestre 2012.

Bien que nos marchés soient victimes des incertitudes pesant sur l'économie mondiale, les perspectives d'UPM pour le premier semestre 2012 restent relativement stables. Nous nous trouvons dans une situation favorable pour aborder les prochaines étapes de notre stratégie Biofore, » affirme M. Pesonen.

Perspectives pour 2012

La croissance économique devrait se poursuivre à l'échelle mondiale en 2012. Cependant en Europe, la crise de la dette souveraine, toujours d'actualité, soulève des incertitudes quant aux perspectives économiques. Les économistes prévoient une légère récession au sein de la zone Euro au début de l'année 2012.

En ce qui concerne les activités d'UPM, les conditions du marché devraient s'être stabilisées. Tandis que le second semestre 2011 se caractérisait par une demande plus faible, les perspectives d'UPM en termes de demande et de prix de ses produits pour début 2012 s'avèrent globalement stables par rapport à la fin 2011, si l'on tient compte des variations saisonnières.

Les coûts devraient diminuer au début de l'année 2012 par rapport au quatrième trimestre 2011. Les prix sur le marché des matières premières ont commencé à diminuer au cours du quatrième trimestre, une tendance qui devrait entraîner une légère baisse des coûts variables au premier trimestre 2012, par rapport au dernier trimestre 2011.

Le bénéfice d'exploitation du premier semestre 2012, hors éléments exceptionnels, devrait atteindre des niveaux semblables à ceux du deuxième semestre 2011.

Les investissements pour 2012 devraient approcher les 350 millions d'euros.

Dividendes pour 2011

Le conseil d'administration proposera lors de l'assemblée générale annuelle qui se tiendra le 30 mars 2012 le paiement de dividendes de 0,60 euro par action, en adéquation avec les résultats financiers de 2011 (0,55 euro). Il propose de verser les dividendes le 13 avril 2012.

Données financières pour 2012

Le rapport annuel 2011 sera publié sur le site Internet de la société www.upm.com le 23 février 2012. La version imprimée du rapport annuel sera disponible dans le courant de la semaine du 12 mars 2012. Les résultats intermédiaires seront publiés selon le calendrier suivant :

Résultats intermédiaires janvier-mars 2012 le 26 avril 2012
Résultats intermédiaires janvier-juin 2012 le 7 août 2012
Résultats intermédiaires janvier-septembre 2012 le 25 octobre 2012.


Pour plus d'informations, merci de contacter :
M. Jussi Pesonen, Président-Directeur Général d'UPM, tél. +358 204 15 0001
M. Tapio Korpeinen, Directeur financier d'UPM, tél. +358 204 15 0004

Webcast et conférence de presse :

Le PDG d’UPM, Jussi Pesonen, présentera les résultats financiers 2011 du Groupe lors d’une téléconférence en anglais retransmise sur Internet à l'intention des analystes et des investisseurs, le 1 février à 13h00, heure finlandaise (11h00 heure de Londres, 06h00 EST).
Au cours de l'après-midi, Jussi Pesonen présentera les résultats financiers 2011 du Groupe lors d’une conférence de presse en finnois qui se tiendra au siège social d’UPM à Helsinki (entrée principale, Eteläesplanadi 2) le 1 février à 14h30, heure finlandaise (12h30 heure de Londres, 07h30 EST).


Informations relatives à la téléconférence retransmise sur Internet :
Vous pouvez suivre la téléconférence sur Internet à l'adresse www.upm.com ou y participer en composant l'un des numéros ci-dessous. Seuls les participants qui souhaitent poser des questions doivent composer un numéro. La présentation en ligne est accessible à tous.


Afin de respecter l’heure de début de la téléconférence, nous vous recommandons de composer le numéro 5 à 10 minutes à l’avance.
Intitulé de la téléconférence : UPM Financial Review 2011
ID de la conférence : 910475
Numéros de téléphone :
Participant - États-Unis : +1 334 323 6201    
Participant - Australie (appel local) : +61 (0)28 2239 543      
Participant - Hong-Kong (appel local) : +852 300 278 26      
Participant - Japon (appel local) : +81 (3)45 8001 94 
Participant - Malaisie (appel local) : +60 (0)37 7124 471        
Participant - Nouvelle-Zélande (appel local) : +64 (0)99 1924 18
Participant - Singapour (appel local) : +65 6823 2169            
Participant - Corée du Sud (appel local) : +82 (0)23 4831 070
Participant - Taïwan (appel local) : +886 (0)22 1626 701           
Participant - Autriche : +43 (0)268 2205 6292                
Participant - Belgique : +32 (0)2 290 14 07           
Participant - République tchèque :+420 (2)3900 0635           
Participant - Danemark : +45 3271 4607
Participant - Finlande : +358 (0)9 2313 9201                 
Participant - France : +33 (0)1 7099 3208                   
Participant - Allemagne : +49 (0)695 8999 0507           
Participant - Hongrie : +36 (0)618 8932 15          
Participant - Irlande : +353 (0)1 4364 106                    
Participant - Italie : +39 023 0350 9003   
Participant - Luxembourg  +352 270 0073 408           
Participant - Pays-Bas : +31 (0)20 7965 008           
Participant - Norvège : +47 2156 312 0   
Participant - Russie : +7 49 5642 8394   
Participant - Espagne : +34 917 889 507    
Participant - Suède : +46 (0)8 5052 0110          
Participant - Suisse (Genève) : +41 (0)2 2592 7007                 
Participant - Suisse (Zurich) : +41 (0)434 5692 61                    
Participant - Royaume-Uni : +44 (0)20 7162 0077

La présentation pourra être visionnée sur www.upm.com pendant 12 mois.


*******

UPM-Kymmene Corporation
Pirkko Harrela
Vice-président exécutif,

Communication d’entreprise
Espace presse, tél. +358 40 588 3284
communications@upm.com
www.upm.com


***
Certaines des déclarations contenues dans le présent document et qui ne portent pas sur des faits avérés, y compris, sans s'y limiter, les pronostics de croissance et d'évolution du marché, les prévisions relatives à la croissance et à la rentabilité et les déclarations dans lesquelles figurent les mots « croire », « prévoir », « estimer », « s'attendre à » et toute autre expression identique, sont de nature prospective. Fondées sur les plans et les estimations actuels, ces déclarations comportent des facteurs de risque et des incertitudes susceptibles d'entraîner des écarts significatifs entre les résultats réels et les estimations formulées. Parmi ces facteurs figurent (1) des facteurs opérationnels, tels que le maintien de la réussite des activités de production et l'efficacité en découlant, notamment en termes de disponibilité et de coûts de production, la pérennité du succès du développement des produits, l'adoption de nouveaux produits et services par les clients cibles du Groupe, la réussite des collaborations présentes et futures, les éventuels changements de stratégie commerciale ou de plans ou objectifs de développement, les modifications du degré de protection assuré par les brevets et autres droits immatériels du Groupe et la disponibilité du capital selon des conditions acceptables ; (2) des conditions du secteur, telles que le dynamisme de la demande, le niveau de concurrence, les prix en cours et futurs des produits du Groupe sur le marché mondial et les pressions existantes, la situation financière des clients et des concurrents du Groupe, l'introduction éventuelle de produits et de technologies concurrents ; et (3) la conjoncture économique générale, par exemple le taux de croissance économique des principales zones de marché du Groupe ou les variations des taux de change et des taux d'intérêt. Pour plus d'informations sur les facteurs de risque, merci de vous reporter au rapport annuel 2010 pages 86 à 88.


***
Ceci est une traduction non officielle du communiqué de presse original en anglais



Bookmark and Share